Le projet ART’IN BOX

Pour le projet ART’IN BOXle réseau « la nouvelle vague » s’associe à l’association Réso-nance pour une création numérique à destination de la toute petite enfance. Il est financé par la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région PACA.

La finalité du projet 

De nombreuses publications mettent en garde parents et professionnels de la toute petite enfance sur les dangers des tablettes. L’image numérique inquiète et à juste titre. Le projet ART’IN BOX, propose une alternative aux outils numériques standardisés qui isole le tout-petit de son environnement affectif et social.

Les objectifs du projet

  • Offrir des opportunités d’interaction sociale et d’exploration motrice.En effet, professionnels, tout-petits et parents vont explorer d’autres modalités relationnelles parce qu’ils créent ensemble. L’outil est toujours connecté aux interactions qui se jouent entre les  acteurs. Les outils du projet offriront en même temps des opportunités d’interaction sociale et d’exploration motrice.
  • Positionner chacun comme apprenant actifTout au long des ateliers, tout-petits et plus grands construisent eux-mêmes leur compréhension d’un contenu. Ici, musique, son et image sont toujours le fruit de là où chacun se situe dans le processus de création.
  • Engager le tout-petit et non le distraire. Le projet ne vise pas à produire toujours plus de stimuli.ART’IN BOX est un projet de création artistique qui produit du sens pour chacun parce qu’il est le fruit d’interactions humaines. Les outils créés explorent l’environnement physique et humain de la crèche. Ce sont les professionnelles qui vont guider les artistes à penser les outils comme une œuvre où est accueilli l’univers ludique et onirique de la structure.
  • Soutenir l’apprentissage actif de l’enfant. Le travail de débriefing opéré par le consultant permettra de repérer en quoi le projet accompagne le développement psycho affectif du tout-petit. Nous  interrogerons également comment le projet développe la créativité des professionnels pour de nouvelles interactions avec le tout-petit.

Le protocole

Janvier 2019 les fondations du projet ART’IN BOX,

Au cours d’une ½ journée, Pascal Bély, consultant, rencontre séparément chacune des 4 équipes candidates au projet ART’IN BOX, (entre 4 et 8 professionnels par équipe).

Nous écoutons les représentations individuelles sur l’art numérique afin de formuler une représentation collective de ART’IN BOX,. Nous faisons dialoguer cette représentation avec l’univers artistique de l’association Réso-Nance et les derniers travaux de recherche sur la place du numérique dans l’apprentissage psychomoteur du tout-petit. Puis nous élargissons le propos: “comment l’art nous fait-il grandir?”.

Chaque équipe prend connaissance des représentations du projet des autres structures et nous formulons une visée: “comment ART’IN BOX, s’inscrit-il dans le projet de la nouvelle vague?”.

À l’issue de ce temps de travail, nous organisons la venue des artistes et positionnons les temps de débriefing et les modalités de documentation.

11 et 18 janvier 2019: créer ART’IN BOX, pour la toute petite enfance.

Au cours d’une ½ journée, l’équipe de Réso-nance rencontre séparément chacune des 4 équipes. L’objectif est de co-créer la future scène interactive qui accueillera tout-petits et parents.

  • Comment imaginer un espace sensoriel où le tout-petit peut déclencher son, lumières, images, vidéos?
  • Comment thématiser l’ambiance pour créer une homogénéité?
  • Comment développer des interactions créatives entre tout-petits et plus grands?
  • Comment inclure le travail du mouvement? Quels massages sonores imaginer?
  • Quel univers musical de la structure se prêterait à la métamorphose?

À l’issue de ces 4 séquences, Réso-nance recueille différentes visions, approches, et matériaux de travail.

En mai

Fév 2019: on fabrique!

À partir des matières et des approches récupérées en juin et juillet, l’équipe de Réso-nance élabore différentes installations dans son atelier. Il est en lien direct avec le management des structures sur la faisabilité des installations.

De mars 2019 à juin 2019: les ateliers de création

4 ½ journées par structure pour accueillir le dispositif ART’IN BOX, co-élaboré par l’équipe de Réso-nance et les professionnelles.

Temps 1:ART’IN BOX, se dévoile et s’explore.

Les tout-petits de deux sections (moyens et grands) et les professionnelles improvisent avec la ART’IN BOX,. On expérimente, des observateurs observent et notent pour documenter.

Temps 2ART’IN BOX, s’approprie

Les matières explorées dans le temps 1 se déploient un peu plus dans l’espace sonore, visuel et physique.

Les artistes accompagnent les professionnels à se positionner comme chef d’orchestre pour une musique improvisée interactive, tandis que d’autres explorent les possibilités qu’offrent les images d’interagir dans le plaisir et la découverte.

Les artistes enregistrent comme des collectionneurs des temps modernes!

Les observateurs repèrent les changements depuis la dernière expérience.

Temps 3: ART’IN BOX,s’ouvre.

Les artistes et les professionnelles incluent l’installation dans le temps d’accueil des familles du matin et du soir. L’installation ralentit les parents, souvent pressés. Elle les autorise à investir l’espace et le temps qui leur est habituellement consacré. Les tout-petits les guident dans un univers qu’ils ont appris peu à peu à apprivoiser. Des nouvelles images émergent, tandis que les sons symbolisent à la fois le départ et l’arrivée. La crèche a changé de dimension.

Les observateurs repèrent les changements depuis la dernière expérience.

Temps 4ART’IN BOX dans la NuméricKcrèche

Tout au long de la journée, les professionnelles multiplient les moments où l’art numérique reconfigure l’espace, les protocoles de jeux et de soins. ART’IN BOX de la toute petite enfance s’affirme. Les artistes de Réso-nance orchestrent le concert de fin d’après-midi avec les tout-petits, les parents et les professionnelles.

De mars à juin 2019: les ateliers de la documentation et de l’évaluation.

Dans chaque structure, un binôme de professionnelles (encadrante, auxiliaire) est chargé d’observer pour documenter le projet.

Elles sont réunies ensemble à trois reprises par le consultant  afin de:

  • Définir l’observation dans son périmètre, ses outils et ses modalités.
  • Recueillir les premiers éléments de l’observation et les relier aux travaux de la recherche sur le développement du tout-petit.
  • Documenter par des écrits pour le site internet.
  • Transmettre la documentation aux artistes de Réso-nance.
  • Préparer en amont les temps 3 et 4.
  • Relier les différentes observations pour nourrir le projet ART’IN BOX,.
  • Accompagner le développement des pratiques professionnelles incluant l’art numérique en dehors des séances avec ART’IN BOX,.

Quatre structures engagées

4 structures d’accueil de la toute petite enfance (situés dans les quartiers “politique de la ville” et territoire rural):

  • La crèche des Libellules à Marseille.
  • La Farandole et La Renardière aux Pennes-Mirabeau
  • Les Parpaouïn et les Moussaillons à Fuveau.

L’équipe

  • L’association Réso-nance à Marseille incluant deux artistes dont un qui documente le projet par la photographie.
  • Pascal Bély, consultant du cabinet TRIGONE. Il anime l’articulation entre les outils créées, le projet ART’IN BOX, et le réseau de “la nouvelle vague”; il organise la venue des artistes et anime les débriefings avec les équipes avant et après les ateliers. Il documente et valorise le projet par des écrits publiés sur le site.

Les actualités du projet.

C’est en suivant ce lien.